Les Ours de Burden Tome 3, Candace Ayers

Les Ours de Burden, Tome 3 Hutch

Candace Ayers

Résumé:

Hutch est un sale con — un sale con qui fait peur à voir, un mordu de Harley – il a viré Veronica, sa partenaire, une documentaliste cultivée et repliée sur elle-même. 

Mais Veronica s’est affranchie. Elle danse sur les tables dans les bars, conseille les filles concernant l’achat de sex toys, les jeudis soir, sa bibliothèque se transforme en club où on débat de bouquins coquins ! 

Hutch a merdé. Génial. 

Il aurait dû se taper Veronica lorsqu’il était encore temps.

Les prétendants se bousculent au portillon ; pour Hutch, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !

« -T’es ivre et t’es stupide.

J’attrape la bouteille et bois le whisky directement au goulot.

-Ouais, je confirme. » Discussion entre les gars.

Candace Ayers

Mon avis:

Ce tome est une révélation! Quand j’ai lu les résumés avant de commencer la série, je ne savais pas trop quoi en penser, j’étais mitiger. Mais le personnage d’Hutch, que j’au pu découvrir au fur et à mesure des deux tomes précédents m’a vraiment intrigué. Mais j’avais quand même peur je savais que soit ça passait soit ça cassait, soit j’allais adorer soit j’allais détester ce tome. Et je n’ai pas du tout était déçue d’avoir lu le tome, au contraire. Des trois premiers, il est mon préféré.

J’adore les personnages comme Hutch, qui ont l’air de vrais connards (désolée pour l’injure mais il n’y a pas d’autres mots) mais qui en fait on une raison. (Pour une comparaison, il est un peu comme Ash dans THIRDS). Il rame pour se faire pardonner et il ne lésigne pas sur les moyens. J’adore le personnage d’Hutch il me fait vraiment rire et puis comme pour Ash j’ai un faible pour ce genre de perso! Il est très attentionné et protecteur en-dessous de son caractère de cochon. Il est prêt à tout por Véronica et c’est vraiment mignon!

Véronica est mon personnage féminin préféré de toute la série. j’au beaucoup de mal à accrocher avec les persos féminins en général. Souvent je les trouve trop naïve, trop niaises ou trop chamallow. Mais Véronica, elle en fait baver à Hutch et ça c’est bien, j’approuve! J’ai pu m’identifier à elle par moment, autre que la lecture, je suis un peu gaffeuse comme elle. Elle est super drôle et fait ce qu’elle veut de sa vie et j’adore ce genre de personnage, ce genre de transformation.

Pages: 119!

Première parution: 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s