Il faut parfois déplier les étoiles, Erika Boyer

Il faut parfois déplier les étoiles, Erika Boyer

Résumé:

Tout au long de l’année, Eliott enferme ses vœux à l’intérieur d’étoiles en papier, dans l’espoir de les voir un jour se réaliser. Ils sont variés : monter tout en haut de la Tour Eiffel, avoir son BAC, manger une bonne brioche, acheter une nouvelle paire de baskets… À 16 ans, il y a tant de choses qu’il désire !

Mais quand Sora, son meilleur ami, prend sa jarre à souhaits et s’engage à en réaliser un par jour, pour se faire pardonner d’avoir encore oublié son anniversaire, Eliott n’est plus très sûr de vouloir que ses rêves deviennent réalité.

Parce que dans ses étoiles, il y a aussi de grands secrets, comme l’amour qu’il porte à Sora depuis des années…

24 jours, 24 voeux et 24 chances d’être démasqué.

Décembre promet d’être agité !

« Chaque instant est unique et donc éphémère. Tout est nouveau en permanence, et je crois que c’est aussi ça qui est effrayant » Eli

Erika Boyer

Mon avis:

J’ai vraiment adoré ce roman, c’est un grand coup de coeur! Tout d’abord le tite: il est juste magnifique, avant de lire l’histoire j’ai trouvé ce titre très beau mais il a encore plus de sens quand on a finit le livre!

Ensuite, la tradition d’Eli, de faire des voeux et de les écrire sur un bout de papier est génial. Mais alors, l’idée de Sora et de les réaliser en guise de calendrier de l’avent est encore plus sublime. Réaliser le souhait des gens chaque jour par des actions du quotidien car le plus important est de leur faire plaisir est encore plus magnifique. La réalisaiton des souhaits est laissé à l’interprétation de chacun comme nous le prouve Sora, car en effet on ne peut pas avoir d’action sur le destin mais on peut en faire une propre interprétation.

Ensuite les personnages, que se soit Sora, Eliott ou les personnages secondaires sont géniaux. Ils nous font rêver et en même temps on peut s’identifier à eux. Sora est un personnage qui m’a beaucoup plu, non seulement sont attachement et sa dévotion pour Eliott mais aussi son passé, sa relation avec ses parents et la façon dont il se comporte avec son frère et sa soeur. Eliott m’a beaucoup touché, entre ses questionnements, ses doutes et son manque de confiance mais aussi son amour et notamment pour Sora, son amour du sucré, son adoration de Noël, ce personnage est beau! Je trouve que ces personnages nous montre encore une fois que les expressions comme « Tu es trop jeune pour comprendre » ou « Tu comprendras quand tu seras grand » sont passées et qu’au contraire les enfants/ados comprenennt beaucoup de chsoses.

Enfin, les relations sont magnifiques et elles font rêver. C’est bine plus qu’une histoire d’amour, c’est aussi des relations fraternelles et amicales. Elles sont profondes, elles nous font nous remettre en question et pour les bonnes raisons.

C’est un magnifique coup de coeur et une belle leçon de vie!

Pages: 396!

Première parution: 2020

2 réflexions sur “Il faut parfois déplier les étoiles, Erika Boyer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s